Paris - Bordeaux - Marseille

Risques psychosociaux et Bien Etre au travail

QVT qualité de vie au travail et QVD qualité de vie au domicile

La sécurité, la santé et l’amélioration des conditions de travail sont des domaines où les attentes des salariés, les revendications syndicales, les incitations des pouvoirs publics se conjuguent pour engager les entreprises à mener une politique de prévention et d’amélioration.

Le Plan santé au travail 2016-2020 pointe la nécessité de développer une culture de prévention où le travail est envisagé comme porteur. Le travail n’est plus envisagé comme cause de mal-être mais appréhendé de façon positive. Ainsi, les lieux de travail sont considérés comme des lieux potentiels de construction de la santé.

Risques psychosociaux

Les risques psychosociaux sont apparus comme un sujet majeur de la vie au travail. Derrière ce terme, on désigne, le stress au travail, les violences internes et externes exercées sur les salariés dans l’entreprise, autrement dit des risques fragilisant l’intégrité physique et la santé mentale des travailleurs.

D’où l’importance de soutenir une prévention qui fait le lien entre des effets sur la santé et des transformations profondes du travail et des modes de gestion des entreprises. L’enjeu de la prévention n’est plus seulement de réduire les risques, mais de développer des conditions d’organisation du travail qui offrent des ressources pour bien travailler. Cette posture est efficace tant pour l’engagement des salariés et leur santé que pour la réalisation d’un travail de qualité et la performance des entreprises.

Bien-être au travail

La notion de bien-être au travail est un concept englobant et de portée plus large que les notions de santé physique et mentale. Elle fait référence à un sentiment général de satisfaction et d’épanouissement dans et par le travail et non à la seule absence de pathologies, de maladies ou de handicaps.

Le bien-être met l’accent sur la perception personnelle et collective des situations et des contraintes de la sphère professionnelle. Cette notion comporte donc une dimension subjective dans le rapport que l’individu tisse avec son environnement de travail. 

Se sentir bien au travail passe par plusieurs facteurs : la santé et la sécurité, l’intérêt du travail, la rémunération, la lutte contre le stress, l’ergonomie, l’environnement de travail, les relations entre collègues et avec sa hiérarchie…

Les enjeux du mal-être et du bien-être au travail sont bien réels et requièrent des solutions moins superficielles que celles que l’on a habitude de voir dans les reportages consacrés aux Chief Happiness Officers.

Une nécessaire approche proactive de la santé au travail

Elle vise à développer dans l’entreprise une conception de l’efficacité et de la performance qui soit soucieuse de la santé des salariés et favorise leur motivation et leur implication dans le travail.

Il s’agit donc de restaurer des conditions d’exercice du travail plus favorables qui permettent aux salariés de s’épanouir dans leur travail et de maintenir leur capacité à s’y réaliser et à exprimer leurs potentialités.

Caroline Prieri, Psychologue équipe FD, Responsable des Ressources Humaine